INFORMACIÓN ACERCA DE LAS COOKIES UTILIZADAS
Nous vous informons que pendant votre navigation dans les sites Internet du groupe Ibercaja, nous employons des cookies propres et de tiers (fichiers de données anonymes) qui sont stockés dans le dispositif de l’utilisateur de manière non intrusive. Ces données sont exclusivement utilisées pour autoriser et étudier de manière anonyme certaines interactions de la navigation sur un site Internet et contiennent des informations qui peuvent être mises à jour et récupérées. Si vous poursuivez votre navigation sur notre site Internet, cela implique que vous acceptez l’utilisation desdits cookies. Vous pouvez obtenir plus d’information, ou savoir comment modifier la configuration, dans notre section Politique de cookies


Facebook
Twitter
Google+

La vérité mourut

La vérité mourut

Fiche technique

  • Auteur Francisco de Goya y Lucientes
  • Titre La vérité mourut
  • Chronologie 1810-1814, édité en 1863
  • Technique Eau-forte et brunissoir

Description

La signification politique que Goya a voulu donner aux derniers dessins de la série est évidente : une défense du libéralisme et une critique de l’absolutisme de Ferdinand VII et des privilèges d’État, de la noblesse comme du clergé. La scène doit clairement être lue de manière politique. Une jeune femme, vêtue de blanc et resplendissante de lumière, les seins nus, gît morte sur le sol. C’est la Vérité, et elle représente aussi une allégorie à la Constitution de 1812, car elle est couronnée de lauriers. Dans une atmosphère nocturne lugubre, des moines et des ecclésiastiques, menés par un évêque, se disposent à l’enterrer avec des houes et des pelles. Ils sont satisfaits de donner une sépulture à une dame si dangereuse qui, durant la validité de la Constitution de Cádiz, avait mis fin à leurs privilèges de classe, et promulgué une expropriation des biens du clergé. Contrastant avec ces hommes, figure à droite une jeune fille assise, inconsolable, en larmes après la mort de la Vérité, et qui porte une balance : elle représente la Justice, muselée et manipulée par l’absolutisme.

Situation dans le musée

Vous pouvez trouver cette œuvre au Niveau 2 Goya Gravures

Multimédia