INFORMACIÓN ACERCA DE LAS COOKIES UTILIZADAS
Nous vous informons que pendant votre navigation dans les sites Internet du groupe Ibercaja, nous employons des cookies propres et de tiers (fichiers de données anonymes) qui sont stockés dans le dispositif de l’utilisateur de manière non intrusive. Ces données sont exclusivement utilisées pour autoriser et étudier de manière anonyme certaines interactions de la navigation sur un site Internet et contiennent des informations qui peuvent être mises à jour et récupérées. Si vous poursuivez votre navigation sur notre site Internet, cela implique que vous acceptez l’utilisation desdits cookies. Vous pouvez obtenir plus d’information, ou savoir comment modifier la configuration, dans notre section Politique de cookies


Facebook
Twitter
Google+

Le Saint-Esprit entouré d’anges dans la Gloire, avec saint Jean Évangéliste, le roi Salomon et [...]

Le Saint-Esprit entouré d’anges dans la Gloire, avec saint Jean Évangéliste, le roi Salomon et le trompe-l’œil du retable avec l’Immaculée Conception

Fiche technique

  • Auteur Francisco Bayeu y Subías
  • Titre Le Saint-Esprit entouré d’anges dans la Gloire, avec saint Jean Évangéliste, le roi Salomon et le trompe-l’œil du retable avec l’Immaculée Conception
  • Chronologie 1790
  • Technique Huile sur toile

Description

Œuvre d’une qualité exceptionnelle de Francisco Bayeu, peinte en 1790. C’est l’esquisse ou le « modèle » de présentation pour la décoration de la fresque du deuxième séjour de l’oratoire du Roi, dans le palais royal d’Aranjuez. Dans celle-ci, un programme iconographique complexe est représenté, dans lequel est exaltée la conception de la Vierge Marie, lavée du péché original. Dans un déferlement de Gloire, l’Esprit saint apparaît en haut, entouré d’anges, tracés avec des raccourcis osés, dont certains portent des hiéroglyphes et des symboles des Litanies de Lorette, dédiées à l’Immaculée. En bas, à droite, il y a une allégorie de la monarchie espagnole, qui prend la forme d’un lion, couronné et portant un sceptre, appuyé sur deux sphères qui représentent l’Europe et l’Amérique. Ce groupe évoque les liens étroits entre la Couronne d’Espagne et l’Immaculée Conception, car Charles III avait mis la monarchie espagnole sous sa protection et créé l’Ordre royal de Charles III en 1771 avec ce patronage. Cette esquisse est spectaculaire, d’exécution habile et très légère, pleine de subtilités et d’effets lumineux qui sont encore de sensibilité rococo, tout en conférant une sensation de surnaturel à la scène.

Situation dans le musée

Vous pouvez trouver cette œuvre au Niveau 2, Salle Goya

Multimédia